HISTORIQUE

75  ans d’expérience

Face à l’absence de couverture sociale au profit des militaires et de leur famille, l’ADO est créée sous l’impulsion du ministre de la Guerre, le 13 janvier 1939 (la Marine et l’Air ont leur structure ; la Gendarmerie développera la sienne en 1945). Elle est d’emblée reconnue d’utilité publique.

1945 – 1985 : une association d’inspiration mutualiste qui agit en complémentarité de l’action sociale des armées

L’action de l’ADO est double.

  • En complémentarité de l’action ministérielle

C’est à ce titre qu’elle participe, par l’apport de financement, à la politique d’éducation sanitaire et de prévention menée par les services du ministère. En outre, elle apporte son soutien à l’action sociale des armées par le prêt d’un important parc immobilier qui constitue alors des centres de vacances, de repos et de convalescence, notamment pour les enfants de la communauté de la Défense.

  • Au profit de ses adhérents

Dans une démarche de prévoyance, l’ADO invite les membres de la communauté défense à adhérer pour se prémunir soi-même tout en s’affichant collectivement solidaire.

1985 –2005 : un recentrage des activités au profit de ses adhérents

L’association abandonne peu à peu les activités qui visent à soutenir directement l’action sociale des armées tout en restant en liaison étroite avec ses services.  Elle vend son patrimoine immobilier, trop lourd à entretenir. Elle développe une action principale centrée sur l’aide aux adhérents par l’intermédiaire de prêts d’honneur. Simultanément elle augmente sa participation à l’entraide générale par des allocations exceptionnelles adressées aux familles dans la difficulté.

2005 –2015 : diversification des activités au service de l’intérêt général

Le modèle économique de l’association évolue radicalement : la participation des donateurs augmente considérablement  et incite l’association à modifier son orientation mutualiste pour se préoccuper d’entraide générale. Alors que la place consacrée aux prêts d’honneur diminue, le soutien des veuves et orphelins devient l’action emblématique. Simultanément, l’association développe une véritable culture du partenariat qui lui assure plus de la moitié des financements nécessaire à son action. Le partenariat avec Terre Fraternité, bâti pour optimiser l’entraide Terre, dynamise cette politique. Enfin, une convention est signée avec le ministère de la Défense afin de maintenir une complémentarité entre l’ADO et les services sociaux de la Défense (ASD).

Aujourd’hui

Son budget social de près d’un million d’euros en 2015, ses 12 000 adhérents et donateurs, ses trente partenaires financiers, son action centrée sur le soutien de 400 veuves et 700 orphelins, sa capacité à participer activement à la coordination de la solidarité interarmées, l’expérience acquise, la lisibilité de ses actions et la rigueur de sa gestion, assurent à l’ADO une place importante dans l’environnement associatif du monde de la Défense.